Communication

page partenariats, collaborations, partenaires, programmes de partenariat, opportunités de partenariat, alliances, coopération, relations commerciales, avantages mutuels, synergies, bénéfices, ressources partagées, soutien mutuel, visibilité, croissance, développement, échange de services, co-marketing, co-branding, stratégies conjointes, co-création, réseau, affiliation, partenariats stratégiques, intégration, promotion croisée, conditions, critères de sélection, demande de partenariat, évaluation, succès, engagement, communication, accord mutuel.

Partenariat

Quelques détails à ce sujet.

Définition du partenariat :

“Action commune entre organismes différents dans un but déterminé. (CNRTL, partenariat)”
“Personne, groupe, collectivité avec qui on est associé, allié dans une affaire, une entreprise, une négociation. Le seul mode d’accord permis entre deux partenaires économiques est le contrat individuel qui repose sur la volonté libre des deux intéressés (Reynaud,Syndic. en Fr.,1963, p.9)”.

Quel est le rôle d’un designer dans un partenariat ?

En tant que professionnel de l’image, formé à l’éthique, mon rôle principal consiste à prendre du recul sur un projet ou une situation afin de générer des idées qui ne portent préjudice à aucune partie, ni dans le présent ni dans le futur.

Mon deuxième rôle est de cibler les besoins et d’y répondre en créant un concept qui peut être en phase avec les tendances de l’époque ou non. En tant que designer, ma vocation est de combler les lacunes, mais je ne prétends pas réinventer le monde. J’associe simplement mon imagination aux progrès technologiques et propose des idées novatrices.

Mon troisième rôle consiste à intervenir dans des besoins liés à l’audiovisuel et à l’art. Je m’engage à apporter mon expertise dans ces domaines et à contribuer à leur développement de manière créative et artistique.

Un partenariat peut-il s’effectuer sans finalité commerciale ?

En effet, il est possible d’établir un partenariat sans qu’il y ait de discussion monétaire, cela dépend entièrement du projet en question. Dans certains cas, les partenaires peuvent convenir d’une collaboration basée sur des échanges de services, de compétences ou de ressources, sans qu’une transaction financière ne soit impliquée. Ce type de partenariat repose sur la volonté de chaque partie d’apporter sa contribution de manière mutuellement bénéfique, en se concentrant sur des objectifs communs et des intérêts partagés. Il est important de discuter et de définir clairement les termes et les attentes du partenariat afin d’assurer une compréhension commune et une collaboration harmonieuse.
Voir projet : YOLES RONDES à L’UNESCO.

Une demande de partenariat peut-elle être refusée ?

Effectivement, en tant que professionnel soucieux de l’éthique, j’ai tout à fait le droit de refuser des partenariats si j’estime qu’ils ne sont pas éthiques et pourraient causer des préjudices moraux ou physiques à des tiers. En prenant en compte mes valeurs et mes principes, j’ai la liberté de choisir les collaborations qui sont en accord avec mon éthique professionnelle. Il est important de rester fidèle à mes convictions et de prendre des décisions responsables dans le choix de mes partenaires, en veillant à préserver l’intégrité et le bien-être de toutes les parties concernées.

Remplir le formulaire

Télécharger le PDF

Vous devrez me le renvoyer à l’adresse e-mail indiquée dans le formulaire.

Formulaire en ligne

Présentez votre organisme et votre projet, puis répondez à quelques questions.